Proposition de stage Master2 sur les relations état/pression dans le cadre de la conservation des écosystèmes marins méditerranéens

Titre : Evaluation de l’état de conservation des écosystèmes marins méditerranéens soumis aux pressions anthropiques : mise en évidence des relations entre l’état et les pressions

Proposition de stage de niveau Master 2 : Stage rémunéré (indemnités de stage)

Résidence administrative : Campus de Luminy, MIO-Institut Pythéas, OCEANOMED, bâtiment IOA, 13288 Marseille Cedex 09

Lieu de réalisation du stage : locaux du MIO à Marseille, campus de Luminy

Durée et période du stage : 6 mois du 1er février 2020 au 31 juillet 2020

Encadrants : Sandrine Ruitton (MIO) et Patrick Astruch (GIS Posidonie)

Le projet s’inscrit dans le cadre du projet LIFE intégré MARHA (2018-2025), porté par l’Agence Française pour la Biodiversité, pour une gestion efficace et durable des habitats marins en France. Une des principales actions de ce programme est l’évaluation de l’état de conservation des habitats marins le long du littoral méditerranéen français, littoral exposé à de nombreuses activités humaines. Pour ce faire, des indices basés sur une approche écosystémique sont mis en œuvre. L’approche écosystémique est une stratégie de gestion intégrée de l’environnement ayant comme objectif sa conservation tout en bénéficiant de ses services. Ainsi, une gestion écosystémique tient compte du fonctionnement de l’écosystème dans un contexte d’activité anthropique afin de gérer au mieux les sources d’impact tout en maintenant l’activité humaine et en préservant un bon état environnemental.

L’objectif principal du stage est de mettre en relation les pressions anthropiques et l’état de conservation des écosystèmes marins méditerranéens, en particulier l’herbier à Posidonia oceanica, le coralligène, l’infralittoral rocheux et les grottes sous-marines. Dans le cadre de l’évaluation de l’état des écosystèmes marins, un travail d’évaluation basée sur une approche écosystémique est développé au laboratoire. La plupart des indices écologiques sont basés sur la prise en compte d’une seule ou d’un groupe d’espèces afin de rendre compte de l’état d’un habitat. Les indices qui ont été développés ici (EBQI : Ecosystem Based Quality Index) utilisent un modèle conceptuel de fonctionnement de l’écosystème et se basent sur l’évaluation de nombreux compartiments fonctionnels et ainsi permettent de prendre en compte sa dimension fonctionnelle, et non pas seulement sa structure ou certaines espèces emblématiques. Afin de bien interpréter ces indices et les rendre opérationnels pour les gestionnaires, il nous faut maintenant avoir une bonne interprétation vis-à-vis des pressions anthropiques s’exerçant sur le milieu. A partir de données d’évaluation de l’EBQI déjà acquises au laboratoire (plus d’une 100aine d’évaluations écosystémique de l’état des habitats marins), complétées par quelques nouvelles acquisitions de données, la première étape sera de développer une méthodologie de quantification des pressions anthropiques. A partir de là, il s’agira d’analyser les relations existantes entre l’état des écosystèmes et les pressions. La couverture géographique concernée par l’étude est la côte méditerranéenne française. Des collaborations existent avec les gestionnaires de façade et des liens étroits ont déjà été mis en place afin de rendre opérationnelle la méthode (notamment à travers la formation des gestionnaires) et permettre des retombées concrètes pour la gestion du milieu marin en particulier dans les sites Natura 2000. L’approche proposée ici est interdisciplinaire faisant intervenir l’écologie marine et le management environnemental.

Si l’étudiant(e) est titulaire d’un certificat d’aptitude à l’hyperbarie 1B (au minimum), il/elle pourra participer à l’acquisition de données sur le terrain.

Compétences requises :

L’étudiant(e) doit savoir réaliser des analyses statistiques uni et multivariées. Il/elle doit avoir des connaissances en écologie marine et de la faune et de la flore méditerranéennes. Il/elle devra faire preuve de rigueur, d’esprit d’initiative et du sens de l’organisation pour réaliser ce travail.

Maîtrise de l’anglais souhaitée

Titulaire d’un CAH au minimum 1B sera un plus

Candidature :

Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à adresser par courrier électronique à sandrine.ruitton@osu-pytheas.fr et patrick.astruch@univ-amu.fr