Les aménagements côtiers : de bons récifs artificiels ? Cas des zones portuaires de la région marseillaise

Les résultats de différents suivis de la biodiversité portant sur des aménagements portuaires (digues, quais, pontons ou enrochements) de la baie de Marseille démontrent leur efficacité environnementale (programme ECONAUT – Fondation Total et le programme GIREL – Agence de l’Eau pour GPMM). Non conçus au départ pour prendre en compte Lire la suite…

Par admin, il y a

Pourquoi suivre la colonisation des récifs artificiels par les organismes benthiques ?

La colonisation des récifs artificiels par les organismes benthiques participe activement au processus de complexification structurale des nouveaux habitats qu’offrent les récifs. La compréhension de la mise en place de la chaîne trophique au niveau de ces modules passe par une analyse ciblée du compartiment benthique. La diversité des communautés Lire la suite…

Par admin, il y a

Les récifs du Prado : déjà 4 ans de suivi après immersion sur 6 catégories de modules

Les récifs artificiels de la baie du Prado ont été créés en vue d’une valorisation et de la conservation du milieu littoral marseillais. Ce projet entrait dans une stratégie globale de gestion concertée du milieu littoral en complémentarité avec la création d’une aire marine protégée dans les calanques de Marseille. Lire la suite…

Par admin, il y a

Typologie des habitats profonds, un nouvel éclairage avec la Campagne MEDSEACAN

L’Agence des aires marine protégées a mené une vaste campagne de prospection des canyons sous-marins méditerranéens français entre 2008 et 2010. La priorité a été donnée aux images (vidéos et photos) afin, d’une part, de pouvoir explorer un grands nombre de sites et d’autre part, de travailler plus aisément sur Lire la suite…

Par admin, il y a

ZOODEX, un outil de stockage, de traitement, de consultation et de restitution de données multiples

La campagne d’exploration des têtes de canyons continentaux français « MEDSEACAN », menée par l’Agence des aires marines protégées, représente près de 200 plongées réalisées au moyen d’un ROV (Remotely Operated Vehicle, ACHILLE) et d’un sous-marin (REMORA 2000). Ces prospections sous-marines ont générées une quantité volumineuse de données aussi hétérogènes que complémentaires : Lire la suite…

Par admin, il y a