Les peuplements à grandes laminaires du courant Atlantique

Cet article fait partie d’une grande série sur le thème des végétaux, peuplements et paysages marins menacés de Méditerranée. L’ensemble de ce travail a été publié en 1990 sous la forme d’un ’Livre Rouge’ dans les Séries techniques du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (voir référence complète ci-dessous).

Structure et dynamique

Les peuplements à grandes laminaires du courant Atlantique, dominés par de très grandes algues, diffèrent complètement, tant par leur aspect que par leur composition floristique, de tous les autres peuplements de Méditerranée.

Les peuplements à Saccorhiza polyschides du détroit de Messina (GIACCONE, 1972) montrent une richesse remarquable en Cystoseira tamariscifolia, si bien qu’on les a considérés comme un faciès à C. tamariscifolia du Cystoseiretum strictae (GIACCONE, 1972). Néanmoins, en mer d’Alboran et dans le détroit de Messina, Saccorhiza apparaît également au sein du Cystoseiretum usneoidis où il peut être l’espèce dominante vers 18 m de profondeur (GIACCONE et BRUNI, 1971 ; BALLESTEROS, obs. ined.). Dans ces fonds, une strate supérieure à Saccorhiza est distinguée avec un recouvrement variable, une strate inférieure avec des algues très grandes pour la Méditerranée (Cystoseira usneoides, Phyllariopsis brevipes, Sphaerococcus coronopifolius, Zonaria tournefortii, Ulva olivascens, Spatoglossum solieri…) et une strate encroûtante avec Mesophyllum lichenoides, Peyssonnelia rosa-marina et Lithophyllum incrustans. Les petites algues sont peu nombreuses mais des espèces comme Jania rubens et Acrosorium uncinatum (BALLESTEROS, obs. ined.) sont présentes.

En profondeur (à partir de 22-23 m à Alboran et de 30 m à Messina), apparaît Laminaria ochroleuca. Ces peuplements constituent un faciès du Cystoseiretum usneoidis (GIACCONE, 1972), au moins jusqu’à 50-60 m de profondeur. La flore accompagnatrice varie avec la profondeur, avec Lithothamnium philippii et Mesophyllum lichenoides comme espèces encroûtantes dominantes. Dans les zones les plus profondes, la flore s’appauvrit et diverses espèces animales ont un recouvrement important (Eunicella, Alcyonium, Myriapora).

Distribution géographique

Ces peuplements se développent exclusivement dans la mer d’Alboran, la région d’Alger et le détroit de Messine. Les peuplements superficiels à Saccorhiza sont peu étendus tandis que ceux à Laminaria ochroleuca se développent sur des surfaces plus vastes et plus continues. En particulier , dans le détroit de Messine, les premiers sont limités à de petites zones côtières (Villa san Giovanni, côte de Calabre ; Ganzirri, côte de Sicile) ; les seconds forment des étendues, pratiquement continues de la côte de Sicile à la côte de Calabre, sur 15 km le long de l’axe du détroit.

Ecologie

La présence de ces peuplements à laminaires atlantiques est conditionnée par de forts courants de fond, de faibles variations de température et une richesse notable en sels nutritifs.

Menaces

La rareté de ces peuplements et leur intérêt scientifique rendent ces fonds tout à fait remarquables. Les deux peuplements sont sujets à différents types de menaces.

Le peuplement superficiel à Saccorhiza peut être facilement dégradé par l’action de polluants de surface (hydrocarbures, détergents) ; sa rareté le rend, en outre, vulnérable aux aménagements littoraux ; le peuplement plus profond à Laminaria ochroleuca peut être dégradé par des modifications physico-chimiques des courants de fonds et par la diminution de la transparence des eaux ; son extrême localisation le rend également vulnérable.

Cet article est issu d’un travail réalisé pour le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et l’IUCN par les GIS Posidonie en Collaboration avec de nombreux chercheurs méditerranéens et publié sous le titre : Livre Rouge “Gérard Vuignier” des végétaux, peuplements et paysages marins menacés de Méditerranée. 250p. Par BOUDOURESQUE C.F., BALLESTEROS E., BEN MAIZ N., BOISSET F., BOULADIER E., CINELLI F., CIRIK S., CORMACI M., JEUDY DE GRISSAC A., LABOREL J., LANFRANCO E., LUNDBERG B., MAYHOUB H., MEINESZ A., PANAYOTIDIS P., SEMROUD R., SINNASSAMY J.M., SPAN A., VUIGNIER G., 1990. MAP Technical Reports Series N°43, UNEP, Athens, PNUE, IUCN & GIS Posidonie.