Cartographie, fonctionnalités de nurserie et de protection contre l’érosion côtière des récifs de posidonie, vulnérabilité face aux changements globaux – CANOPé

Les récifs de posidonie sont des bioconstructions considérées comme de vrais monuments naturels des côtes Méditerranéennes. Ils sont cependant peu connus : leur nombre, leur répartition, leur état de conservation et les fonctions écologiques qu’ils remplissent ont été peu étudiés. Leur localisation dans des zones peu profondes et abritées les rend très vulnérables au changement global et en particulier au développement des activités humaines sur le littoral.

Le projet CANOPé est un projet pluridisciplinaire englobant les domaines de la cartographie, de la biologie, de l’écologie et de la géoscience. Ses objectifs sont de réaliser un inventaire et une cartographie exhaustive de ces récifs sur le littoral français, de déterminer leur état de conservation, d’améliorer les connaissances sur leur fonction de nurserie pour les poissons côtiers, de déterminer leur rôle contre l’érosion côtière et d’évaluer leur vulnérabilité face aux changements globaux.

Ce projet comporte deux échelles de travail :

  • une approche générale pour la cartographie, la typologie, l’état de conservation et la vulnérabilité des récifs de posidonie;
  • une approche locale sur quelques sites ateliers afin d’étudier leur fonction de nurserie et leur rôle contre l’érosion côtière.

Les résultats de ce programme feront l’objet de présentations lors d’un colloque organisé par le GIS Posidonie sur les structures bio-construites en Méditerranée. A la fin du programme, un ouvrage de synthèse comprenant un atlas complet des récifs de posidonie de la côte méditerranéenne française regroupera l’ensemble des connaissances et des résultats concernant ces configurations particulières de l’herbier de posidonie méditerranéen.

Le projet CANOPé dure 3 ans et se terminera en mai 2020.

 

 

Adrien Lyonnet