Evaluation de l’état de conservation du Détritique Côtier selon une approche écosystémique – Programme ACDSea

Le Détritique Côtier (DC) est une biocénose qui abrite une grande richesse taxonomique et remplit d’importantes fonctions écologiques : frayère, nurserie, zone de nourrissage. A ce jour, à l’instar de la plupart des biocénoses côtières, il est exposé à de nombreuses pressions d’origine anthropique comme les arts trainants, les rejets terrigènes continentaux accentués par le lessivage des sols, le clapage en mer, l’urbanisation et le changement global. Le DC ne présente pas un intérêt communautaire au regard de la Directive Habitat Faune/Flore (Natura 2000) ; il n’a donc fait l’objet d’aucune évaluation systématique de son état de conservation. L’extension en mer de nombreuses aires marines protégées (parcs nationaux, parcs naturels marins, sites Natura 2000) a augmenté la représentativité du DC et donc le besoin de disposer de méthodologies et de métriques pour en connaître son état de conservation et son fonctionnement en tant qu’écosystème pour une gestion adaptée.

Le GIS Posidonie a développé un dispositif d’acquisition de photographies standardisées in situ, le BioCube, permettant de réaliser des photo-quadrats et des vidéos du paysage jusqu’à 150 m de profondeur. En complément, des plongées en scaphandre autonome sont réalisées pour inventorier la faune et la flore et réaliser des prélèvements. Le programme ACDSea vise à établir une première évaluation de l’état de conservation de cet habitat.

Cette évaluation se base sur une approche écosystémique. Il s’agit d’une stratégie de gestion intégrée de l’environnement ayant comme objectif sa conservation tout en bénéficiant de ses services (Laffoley et al., 2004). Cela revient à lier la conservation de l’environnement, le développement économique et le bien-être humain, donc, à appliquer les grands principes des politiques durables. L’approche écosystémique nécessite la prise en compte globale de l’écosystème en y incluant les activités humaines. A ce titre l’Homme se place comme espèce clé et ingénieure et doit trouver une place compatible avec la conservation des autres compartiments de l’écosystème. La gestion écosystémique de l’environnement qui en découle semble une évidence au vu des objectifs de la Directive Cadre Stratégie Milieu Marin basés sur « … l’utilisation durable des biens et des services marins par les générations actuelles et à venir ». Ainsi, une gestion écosystémique tient compte du fonctionnement de l’écosystème dans un contexte d’activité anthropique afin de gérer au mieux les sources d’impact tout en maintenant l’activité humaine et en préservant un bon état écologique.

Un atelier rassemblant des experts écologues et benthologues a été organisé par le GIS Posidonie en 2019 afin de définir un schéma conceptuel du fonctionnement de l’écosystème du Détritique Côtier et sélectionner les descripteurs pour son évaluation.

Les missions d’observations et d’échantillonnage ont commencé en juillet 2019. Un total de 29 sites a été défini du Parc Marin de la Côte Bleue (Carro), à l’Ouest à Villefranche-sur-mer, à l’Est.

Plus d’informations sur le lien suivant :

https://www.researchgate.net/publication/332071188_ASTRUCH_P_GOUJARD_A_ROUANET_E_BOUDOURESQUE_CF_VERLAQUE_M_BERTHIER_L_DANIEL_B_HARMELIN_JG_PEIRACHE_M_PETERKA_A_RUITTON_S_THIBAUT_T_2019_Assessment_of_the_conservation_status_of_coastal_detrital_sandy_b

BABYCROS : Localisation et caractérisation des habitats de nurserie sur le territoire du Parc national de Port-Cros

Les zones d’alimentation et de croissance des postlarves et des juvéniles des poissons, avant qu’ils ne gagnent les habitats occupés par les adultes, sont assez mal connues. Pour beaucoup d’espèces côtières elles se situent dans quelques mètres d’eau. De nombreux habitats côtiers ont été détruits par ignorance de leur rôle fonctionnel.

Les petits fonds côtiers sont caractérisés par une mosaïque d’habitats et des conditions physico-chimiques (température, salinité, lumière, hydrodynamisme) extrêmement contrastées selon les saisons et les sites. Ils sont peu étudiés entre 0 et 5 m de profondeur. Ces fonds sont le lieu privilégié de refuge et de croissance d’un grand nombre d’espèces de poissons au stade juvénile. Leur séjour près du bord, à faible profondeur est rendu possible par des conditions d’habitat et d’environnement particulières et favorables à une période donnée, qui leur confèrent la fonction de nurserie pendant une durée variable, selon les espèces, de quelques semaines à quelques mois. Différentes espèces de poissons (mais pas toutes) présentes sur le littoral utilisent les petits fonds côtiers lors de leur stade de vie juvénile. Chacune a ses préférences en termes d’habitat, de saison, de qualité du milieu.

Le site d’étude correspond au territoire du Parc national de Port-Cros, aussi bien en cœur de Parc qu’en aire maritime adjacente : entre La Garde et Ramatuelle. Les petits fonds côtiers (entre 0 et 5 m de profondeur) du continent et des îles sont prospectés et étudiés dans différentes stations réparties sur ce linéaire côtier.

Les objectifs du programme BABYCROS sont :

  • d’améliorer les connaissances sur le peuplement de poissons juvéniles présent sur la côte et les îles à partir d’une caractérisation des habitats de nurserie favorables à ces espèces le long du littoral ;
  • localiser et caractériser (espèces/peuplement, type d’habitats, saison, etc.) les zones de nurserie ;
  • fournir une cartographie ‘de sensibilité’ des habitats de nurserie.

Ce travail a pour objectif d’alimenter la réflexion du Parc national, des Comités régional et départemental des pêches et des prud’homies de la zone et de contribuer à une meilleure connaissance des Zones Fonctionnelles Halieutiques en vue d’une protection et d’une co-gestion de celles-ci. Le programme BABYCROS bénéficie d’un soutien financier du FEAMP GALPA GALICA et de la région SUD.

Proposition de stage Master2 sur les relations état/pression dans le cadre de la conservation des écosystèmes marins méditerranéens

Titre : Evaluation de l’état de conservation des écosystèmes marins méditerranéens soumis aux pressions anthropiques : mise en évidence des relations entre l’état et les pressions

Proposition de stage de niveau Master 2 : Stage rémunéré (indemnités de stage)

Résidence administrative : Campus de Luminy, MIO-Institut Pythéas, OCEANOMED, bâtiment IOA, 13288 Marseille Cedex 09

Lieu de réalisation du stage : locaux du MIO à Marseille, campus de Luminy

Durée et période du stage : 6 mois du 1er février 2020 au 31 juillet 2020

Encadrants : Sandrine Ruitton (MIO) et Patrick Astruch (GIS Posidonie)

Le projet s’inscrit dans le cadre du projet LIFE intégré MARHA (2018-2025), porté par l’Agence Française pour la Biodiversité, pour une gestion efficace et durable des habitats marins en France. Une des principales actions de ce programme est l’évaluation de l’état de conservation des habitats marins le long du littoral méditerranéen français, littoral exposé à de nombreuses activités humaines. Pour ce faire, des indices basés sur une approche écosystémique sont mis en œuvre. L’approche écosystémique est une stratégie de gestion intégrée de l’environnement ayant comme objectif sa conservation tout en bénéficiant de ses services. Ainsi, une gestion écosystémique tient compte du fonctionnement de l’écosystème dans un contexte d’activité anthropique afin de gérer au mieux les sources d’impact tout en maintenant l’activité humaine et en préservant un bon état environnemental.

L’objectif principal du stage est de mettre en relation les pressions anthropiques et l’état de conservation des écosystèmes marins méditerranéens, en particulier l’herbier à Posidonia oceanica, le coralligène, l’infralittoral rocheux et les grottes sous-marines. Dans le cadre de l’évaluation de l’état des écosystèmes marins, un travail d’évaluation basée sur une approche écosystémique est développé au laboratoire. La plupart des indices écologiques sont basés sur la prise en compte d’une seule ou d’un groupe d’espèces afin de rendre compte de l’état d’un habitat. Les indices qui ont été développés ici (EBQI : Ecosystem Based Quality Index) utilisent un modèle conceptuel de fonctionnement de l’écosystème et se basent sur l’évaluation de nombreux compartiments fonctionnels et ainsi permettent de prendre en compte sa dimension fonctionnelle, et non pas seulement sa structure ou certaines espèces emblématiques. Afin de bien interpréter ces indices et les rendre opérationnels pour les gestionnaires, il nous faut maintenant avoir une bonne interprétation vis-à-vis des pressions anthropiques s’exerçant sur le milieu. A partir de données d’évaluation de l’EBQI déjà acquises au laboratoire (plus d’une 100aine d’évaluations écosystémique de l’état des habitats marins), complétées par quelques nouvelles acquisitions de données, la première étape sera de développer une méthodologie de quantification des pressions anthropiques. A partir de là, il s’agira d’analyser les relations existantes entre l’état des écosystèmes et les pressions. La couverture géographique concernée par l’étude est la côte méditerranéenne française. Des collaborations existent avec les gestionnaires de façade et des liens étroits ont déjà été mis en place afin de rendre opérationnelle la méthode (notamment à travers la formation des gestionnaires) et permettre des retombées concrètes pour la gestion du milieu marin en particulier dans les sites Natura 2000. L’approche proposée ici est interdisciplinaire faisant intervenir l’écologie marine et le management environnemental.

Si l’étudiant(e) est titulaire d’un certificat d’aptitude à l’hyperbarie 1B (au minimum), il/elle pourra participer à l’acquisition de données sur le terrain.

Compétences requises :

L’étudiant(e) doit savoir réaliser des analyses statistiques uni et multivariées. Il/elle doit avoir des connaissances en écologie marine et de la faune et de la flore méditerranéennes. Il/elle devra faire preuve de rigueur, d’esprit d’initiative et du sens de l’organisation pour réaliser ce travail.

Maîtrise de l’anglais souhaitée

Titulaire d’un CAH au minimum 1B sera un plus

Candidature :

Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à adresser par courrier électronique à sandrine.ruitton@osu-pytheas.fr et patrick.astruch@univ-amu.fr

Proposition de stage Master2 sur les récifs artificiels de la baie du Prado

Etude de la colonisation benthique des récifs artificiels de la baie du Prado (Marseille)

Master 2 : Stage rémunéré (indemnités de stage)

Résidence administrative : GIS Posidonie, Campus de Luminy, MIO-Institut Pythéas, OCEANOMED, bâtiment IOA, 13288 Marseille Cedex 09
Lieu de réalisation du stage : locaux du GIS Posidonie à Marseille
Durée et période du stage : 6 mois à réaliser entre janvier et août 2020
Encadrante : Elodie Rouanet

Dans le cadre de l’opération RECIFS PRADO, la Ville de Marseille s’est dotée d’une concession de pêche aménagée de 401 récifs artificiels (RA) située dans la rade Sud de Marseille. Cette opération inédite en France, par son ampleur de 27 300 m3, constitue la plus grande concession de RA de Méditerranée. Ces RA, dont l’immersion s’est achevée en juillet 2008, offrent de nouveaux habitats à de nombreuses espèces par l’apport de substrats durs à proximité de l’herbier de posidonie et des fonds meubles de la rade. Cette diversification des habitats favorise le développement d’un réseau trophique favorable au recrutement et à l’installation de nombreuses espèces de poissons d’intérêt commercial. Les objectifs de l’opération sont la réhabilitation des fonds (compensation de la perte de surface d’herbier de posidonie en raison de l’aménagements de plages artificielles et du port de la Pointe Rouge) et le soutien à la pêche professionnelle artisanale côtière.
A partir de 2009, un suivi obligatoire a été mis en place pour 5 ans (2009-2014) afin de suivre l’évolution de : la colonisation des récifs (ichtyofaune et faune/flore benthique), des captures de la pêche (suivi par pêches expérimentales), de l’herbier de posidonie alentour (suivi de balisages, cartographie des habitats) et de l’état des structures (suivi en plongée et cartographie bathymétrique). Un suivi intermédiaire du peuplement de poissons a été réalisé en 2015, et de la colonisation benthique en 2016.
Dix ans après leur immersion, La poursuite du suivi a été confié au GIS Posidonie. Ce suivi concerne le peuplement de poissons, la colonisation benthique, l’herbier de posidonie jouxtant la concession des récifs et l’état des structures artificiels.
L’objectif de ce stage est de réaliser le suivi de la colonisation benthique des récifs artificiels. Pour cela, 2 protocoles seront mis en oeuvre :
– inventaire faunistique et floristique basée sur de l’analyse vidéo. L’étudiant.e devra réaliser le dérushage et l’analyse des vidéos et identifier les taxons. Les données nouvellement acquises devront être comparées à celles du suivi de 2016.
– suivi de photo-quadrats permanents permettant d’étudier la diversité et le recouvrement d’espèces. Les photo-quadrats acquis en 2016 et ceux qui seront nouvellement acquis devront être analysés (méthode d’estimation visuelle indirecte sur la photographie avec l’aide d’une grille subdivisée) et les données comparées à celles des suivis antérieurs (2009-2014).
Dans le cadre de ce stage, l’étudiant(e) sera en charge de la saisie et de l’analyse des données issues des 2 protocoles : logiciel CPCe, base de données sous Access, logiciel de statistique. Il/elle aura également la charge de la comparaison des données avec les suivis antérieurs. Si l’étudiant.e est
titulaire d’un certificat d’aptitude à l’hyperbarie 1b (au minimum), il/elle pourra participer à l’acquisition des données sur le terrain.
Compétences requises :
L’étudiant(e) doit savoir réaliser des analyses statistiques uni et multivariées. Il/elle doit connaître les espèces benthiques de la faune et de la flore méditerranéenne (étage infralittoral et circalittoral).
Il/elle devra faire preuve de rigueur, d’esprit d’initiative et de sens d’organisation pour réaliser ce travail.
Il/elle doit être à l’aise avec les analyses d’images photo et video.
Maîtrise de l’anglais souhaitée
Titulaire d’un CAH au minimum 1B sera un plus
Candidature :
Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à adresser par courrier électronique à elodie.rouanet@univ-amu.fr

Le GIS Posidonie cherche un comptable unique

ASSOCIATION LOI 1901 – Recherche scientifique, basée sur le Campus de Luminy, Marseille 9ème

CHIFFRE D’AFFAIRES ANNUEL : 400 à 500 k€

EFFECTIF 6 à 8 personnes

recrute COMPTABLE UNIQUE – EMPLOY(E) ADMINISTRATIF(VE)

autonome, dynamique, motivé

à temps partiel : 24 heures /semaine – horaires à déterminer

Salaire (pour 24h/semaine) : entre 15 730 et 16 500 €/an soit, entre 1 310 et 1 375 € bruts/mois.

 

FICHE DE POSTE

Polyvalence indispensable : comptabilité, gestion analytique, un investissement dans le projet de l’association est attendu

Connaissance et maîtrise des logiciels WORD – EXCEL – CIEL COMPTA (module analytique) – Connaissance du code du travail et expérience de l’entreprise indispensables

Maîtrise des outils numériques

Tenue de la comptabilité générale et analytique (gestion de budgets)

Etablir les commandes fournisseurs – contrôle des factures

Etablir les factures (30 à 40 par an) et suivi des règlements clients

Déclaration mensuelle de TVA (sur les encaissements)

Contrôle des notes de frais

Règlement des frais, factures et salaires par virement

Informations données de la paye sur le site CEA- Suivi des congés payés

Préparation du compte de résultat et bilan financier annuel

Rapports de dépenses à établir régulièrement pour certains financeurs publics

Présentation des comptes et du rapport de gestion au Conseil d’Administration

 

Envoyer CV et lettre de motivation avant le 06/10/2019 à :

 

comptabilite@gisposidonie.org

et Laurence Le Diréach : laurence.ledireach@univ-amu.fr

International Workshop on Ecosystem-based Management Marseille (France), 2020 February 4-5th

The GIS Posidonie is proud to announce that an International Workshop on Ecosystem-based Management will be held in

Marseille, France, from 4th to 5th of February 2020, Oceanomed, MIO-Pytheas, Campus de Luminy, Aix Marseille University.

According to the Marine Strategy Framework Directive, the Ecosystem-based Approach (EA) should enable us to understand and assess the functioning of Marine and Coastal Ecosystems and their dependent services. As an integrated management process, this strategy promotes both conservation and sustainable use and provides benefits in a more equitable way. First used for fisheries management, the EA has become a valuable tool for ecosystem services assessment and for marine protected areas (MPA) monitoring and governance, especially in the Mediterranean Sea. In addition, the perception that man belongs to ecosystems (socio-ecosystems) is a key feature of the EA.

The aim of organising a Workshop on Ecosystem-based Management in Marseille is to bring together managers, stakeholders and the scientific community to discuss this crucial topic within the framework of the Integrated LIFE MarHa project, headed by the French Agency of Biodiversity and set up by the European Union.

The Workshop will be a two-day event, consisting in plenary sessions introduced by key-note speakers and concluded by general discussions. The focus of the sessions has not yet been defined in detail and will depend on the number and the scopes of submitted contributions. But the main topics will include: Ecosystem-based Approach for fisheries management, Ecosystem Services assessment, Ecosystem-based monitoring, Ecosystem-based Approach for MPA management and conservation, Ecosystem-based Approach for terrestrial ecosystems and social-ecosystem-based approach. The International Workshop will focus on Marine and Coastal Ecosystems of the Mediterranean Sea but could host contributions dealing with any other European ecosystems.

Registration for the Workshop, lunch and coffee breaks costs 100 € per participant (50 € for students and 70 € for GIS Posidonie members); social dinner (30 €).

The languages of the Workshop will be English and French.

END OF THE SUBMISSION PERIOD OF ABSTRACTS

The submitted abstracts have been reviewed by the Scientific Committee of the Workshop and you have received an e-mail to inform you of acceptance of an oral communication or a poster.

The contributions will be published in a special edition of the referenced publication ‘Vie et Milieu’/’Life & Environment’ of the Observatoire of Banyuls (France).

The contributions must fit the template : https://wwwphp.obs-banyuls.fr/Viemilieu/index.php/instructions-to-authors.html

You have to register to the workshop as soon as possible with the help of the website https://gecomars-2020.sciencesconf.org

If you have any problem don’t hesitate to contact patrick.astruch@univ-amu.fr, laurence.ledireach@univ-amu.fr and bruno.belloni@univ-amu.fr

The Proceedings will be edited in a delay of 6 months after the Workshop including articles based on oral communications and posters.

The Organising Committee and the GIS Posidonie team will be happy to welcome you to Marseille, a historic Mediterranean city rich in contrasts, which has gained in interest and modernity over the last decades and is much appreciated by tourists and visitors. We hope that many of you will make the most of this opportunity to come and see us here in Marseille.

BABYCROS : recherche des habitats potentiels de nurserie pour les poissons dans les petits fonds de l’aire maritime adjacente du Parc national de Port-Cros

Les petits fonds côtiers sont caractérisés par une mosaïque d’habitats et des conditions physico-chimiques (température, salinité, lumière, hydrodynamisme) extrêmement contrastées selon les saisons et les sites et souvent peu étudiés entre 0 et 5 m de profondeur. Ces fonds sont le lieu privilégié de refuge et de croissance d’un grand nombre d’espèces de poissons au stade juvénile. Leur séjour près du bord, à faible profondeur est rendu possible par des conditions d’habitat et d’environnement particulières et favorables à une période donnée, qui leur confèrent la fonction de nurserie pendant une durée variable, selon les espèces, de quelques semaines à quelques mois.

A partir d’une exploration systématique des principaux habitats représentés entre 0 et 5 m de profondeur : herbier de posidonie, sable, roche infralittorale, galets etc., de la cartographie des habitats benthiques de ces petits fonds et de nouvelles explorations sur le terrain, une recherche et une caractérisation des habitats potentiels de nurserie peuvent être faites sur le territoire de l’aire maritime adjacente du Parc national de Port-Cros incluant les cœurs de Parc.

Le rôle fonctionnel de nurserie des petits fonds côtiers du territoire du Parc national est exploré à partir de recensements visuels des juvéniles de poisson par comptages en plongée libre ou en scaphandre autonome (transect, quadrat). Dans ce vaste territoire, les sites présentant des caractéristiques optimales sont visités, les espèces sont identifiées, les juvéniles dénombrés et leur taille estimée à 5 mm près. A chaque station, les paramètres abiotiques et biotiques de l’habitat sont relevés : profondeur, rugosité, pente, température, salinité, couverture végétale. L’échantillonnage sera réalisé entre Carqueiranne et Ramatuelle dans le courant du mois de juin, qui est une saison de présence de nombreuses espèces au stade juvénile dans les petits fonds côtiers. Les sites et les habitats dans ces sites les plus sensibles et où les juvéniles sont le plus abondants, à cette saison, seront localisés.

NAUCRATES : les suivis ont démarré

Après la phase de prototypage de l’hiver dernier, nous avons récemment déployé les dispositifs NAUCRATES sur les bouées des deux réserves du Parc Marin de la Côte Bleue

Au cours de leurs premières plongées, le GIS Posidonie et le MIO ont relevé la présence des premiers occupants, famille des Centrolophidae (espèces caractéristiques des objets flottants).

Les suivis (en plongée et vidéo) sont réalisés sur l’ensemble des bouées a minima une fois par mois pendant une année. Ils visant notamment à évaluer la plus-value écologique des dispositifs NAUCRATES.

A suivre…

 

Démarrage du programme PACHA (FEAMP mesure 40)

Le programme PACHA (financement FEAMP de l’UE) porté par le GIS Posidonie et réalisé avec des pêcheurs des prud’homies de Toulon-Giens, de Toulon-Salins et du Lavandou (Var), des chercheurs des laboratoires universitaires d’Aix-Marseille MIO et Telemme, et le Parc national de Port-Cros, a pour objectif de mieux caractériser la pêche artisanale sur le territoire de l’aire marine adjacente du Parc. Des embarquements saisonniers seront réalisés avec les pêcheurs professionnels de la zone afin de peser et mesurer les captures et commenceront cet été. Un choix d’espèces cibles a été fait avec les pêcheurs lors de la réunion de démarrage (le 25 avril 2019) pour lesquels des paramètres biologiques seront relevés au laboratoire : indice de condition, taille de maturité sexuelle. Les connaissances dérivées de l’expérience des pêcheurs et des scientifiques seront rassemblées concernant les périodes et les zones de reproduction des principales espèces cibles dans la zone d’étude. Des enquêtes historiques seront également faites sur l’évolution des pratiques et des réglementations prud’homales, afin d’éclairer le présent et de réfléchir ensemble à de nouveaux modes de gestion, en particulier la faisabilité de mise en place de repos biologique.

 

Workshop international sur la gestion écosystémique Marseille (France), 4-5 February, 2020

Le délai de soumission des résumés est maintenant passé. Vous êtes invité à vous inscrire pour participer au groupe de travail.

Le GIS Posidonie est heureux d’annoncer la tenue d’un groupe de travail international sur la gestion écosystémique à

Marseille – France, les 4 et 5 février 2020, dans le bâtiment Oceanomed, de l’Institut Méditerranéen d’Océanologie (MIO) et de l’Institut Pythéas sur le Campus de Luminy, Université d’Aix-Marseille.

L’approche écosystémique (AE), en accord avec la Directive Cadre Stratégie Marine, doit permettre de comprendre et démontrer le fonctionnement des écosystèmes marins et côtiers et les services qui en dépendent. En tant que processus de gestion intégrée, cette stratégie se pose en faveur à la fois de la conservation et de la durabilité des usages et des bénéfices retirés de l’environnement, par la société, d’une manière plus équitable. L’approche écosystémique a d’abord été utilisée dans la gestion des pêches, mais elle est devenue un outil pertinent pour la définition des services écosystémiques, le suivi et la gouvernance des aires marines protégées, en particulier en Méditerranée. Le fait que l’Homme fasse partie des écosystèmes (socio-écosystèmes) est un élément majeur dans le cadre de l’approche écosystémique.

L’organisation du workshop sur la gestion écosystémique à Marseille a pour objectif de réunir des gestionnaires, des décideurs et des scientifiques autour de ce sujet crucial dans le cadre du projet LIFE intégré MarHa, porté par l’Agence Française de la Biodiversité et financé par la Commission Européenne.

Ce groupe de travail durera 2 journées et comprendra des sessions plénières qui débuteront par une contribution d’une personnalité impliquée sur le sujet et se termineront par des discussions générales. Les sessions ne sont pas encore précisément définies et dépendront du nombre et des thèmes abordés dans les contributions soumises par les auteurs. L’approche basée sur les écosystèmes, appliquée à la gestion des pêches, l’évaluation des services écosystémiques, le suivi des milieux par approche écosystémique, l’approche écosystémique pour la gestion et la conservation des aires marines protégées, l’approche écosystémique dans les écosystèmes terrestres et l’étude des socio-écosystèmes figurent parmi les thèmes principaux qui seront abordés. Ce workshop international sera plus particulièrement consacré aux écosystèmes marins et côtiers de Méditerranée mais pourra accueillir des contributions sur d’autres écosystèmes européens.

Les frais d’inscription au workshop, s’élèvent à 100 € par personne (50 € pour les étudiants et 70 € pour les membres du GIS Posidonie) et comprennent les déjeuners et les pauses café. La participation au dîner du workshop est de 30 €.

Les langues du workshop sont l’anglais et le français.

Les résumés ont été soumis à l’approbation du Comité Scientifique du workshop. Vous avez reçu une réponse vous indiquant si votre résumé a été accepté pour une communication orale ou un poster. Vous pouvez commencer à rédiger votre article.

Les actes du workshop seront édités dans un numéro spécial de la revue référencée ‘Vie et Milieu’ dans un délai de 6 mois après son déroulement et comprendront les articles des communications orales et des posters retenus.

L’article rédigé doit être mis en forme selon les critères de la revue : https://wwwphp.obs-banyuls.fr/Viemilieu/index.php/instructions-to-authors.html et déposé sur le site internet du workshop : https://gecomars-2020.sciencesconf.org sur lequel vous devez rapidement vous inscrire.

En cas de difficulté, vous pouvez nous contacter aux adresses suivantes :

patrick.astruch@univ-amu.fr et laurence.ledireach@univ-amu.fr et bruno.belloni@mio.osupytheas.fr

La date limite de soumission des articles complets est le 15 janvier 2020.

Le Comité d’organisation et l’équipe du GIS Posidonie sont heureux de vous accueillir à Marseille, vieille cité méditerranéenne pleine de contrastes, qui a réellement gagné en intérêt et modernité ces dernières décennies, pour le plaisir des touristes et des visiteurs, où nous espérons vous voir aussi nombreux que possible.

Call for papers : International Workshop on Ecosystem-based Management, 4-5th February, 2020

GIS Posidonie is proud to announce that an International Workshop on Ecosystem-based Management will be held in

Marseille, France, from 4th to 5th of February 2020, Oceanomed, MIO-Pytheas, Campus de Luminy, Aix Marseille University.

According to the Marine Strategy Framework Directive, the Ecosystem-based Approach (EA) should enable us to understand and assess the functioning of Marine and Coastal Ecosystems and their dependent services. As an integrated management process, this strategy promotes both conservation and sustainable use and provides benefits in a more equitable way. First used for fisheries management, the EA has become a valuable tool for ecosystem services assessment and for marine protected areas (MPA) monitoring and governance, especially in the Mediterranean Sea. In addition, the perception that man belongs to ecosystems (socio-ecosystems) is a key feature of the EA.

The aim of organising a Workshop on Ecosystem-based Management in Marseille is to bring together managers, stakeholders and the scientific community to discuss this crucial topic within the framework of the Integrated LIFE MarHa project, headed by the French Agency of Biodiversity and set up by the European Union.

The Workshop will be a two-day event, consisting in plenary sessions introduced by key-note speakers and concluded by general discussions. The focus of the sessions has not yet been defined in detail and will depend on the number and the scopes of submitted contributions. But the main topics will include: Ecosystem-based Approach for fisheries management, Ecosystem Services assessment, Ecosystem-based monitoring, Ecosystem-based Approach for MPA management and conservation, Ecosystem-based Approach for terrestrial ecosystems and social-ecosystem-based approach. The International Workshop will focus on Marine and Coastal Ecosystems of the Mediterranean Sea but could host contributions dealing with any other European ecosystems.

Registration for the Workshop, lunch and coffee breaks costs 100 € per participant (50 € for students and 70 € for GIS Posidonie members). Social dinner (30 €).

The languages of the Workshop will be English and French.

Contributors are kindly invited to submit an abstract before the 15th of October 2019, including:

  • Title
  • Authors and corresponding affiliations
  • An abstract of 250 words maximum length text (possibly 1 figure or photo)
  • Three to five relevant keywords
  • Type of submission: oral communication or poster

The submitted abstracts will be reviewed by a Scientific Committee.

The abstracts first, then the contributions must fit with the following template and be uplowded on the website of the workshop : https://gecomars-2020.sciencesconf.org

You can register to the workshop with the help of the website too.

If you have any problem don’t hesitate to contact patrick.astruch@univ-amu.fr, laurence.ledireach@univ-amu.fr and bruno.belloni@mio.osupytheas.fr

The deadline for the submission of the full articles will be the 15th January 2020.

The Proceedings will be edited in a delay of 6 months after the Workshop including articles based on oral communications and posters.

The Organising Committee and the GIS Posidonie team will be happy to welcome you to Marseille, a historic Mediterranean city rich in contrasts, which has gained in interest and modernity over the last decades and is much appreciated by tourists and visitors. We hope that many of you will make the most of this opportunity to come and see us here in Marseille.